MKS* TEXTE I

Une création originale de Mickaël Sabbah

Saison 2003

« Il faut trembler pour grandir » 
René Char
Capture d’écran 2016-12-07 à 17.23.42-01_resultat

Capture d’écran 2016-12-07 à 17.23.27-01_resultat

Capture d’écran 2016-12-07 à 17.24.51-01_resultat

SYNOPSIS

Texte fondateur de la Cie Brocéliande, MKS texte est un journal intime, écrit en voyage, sur des petits bouts de papiers, sur une vieille machine à écrire, enregistré au dictaphone, à Paris, à New-York, en Afrique et en Europe de l’Est. Un jour, il brûle. 
Capture d’écran 2016-12-07 à 17.23.53-01_resultat

Capture d’écran 2016-12-07 à 17.33.24-01_resultat

Capture d’écran 2016-12-07 à 17.24.34-01_resultat

Recousu, réparé, cicatrisé, il donne naissance à une écriture particulière, brute, enfantine. Un jaillissement de mots surréaliste. 
MKS texte I est une mélodie magique qui nous trotte dans la tête, un cri d’enfant sauvage, une poésie étrange et mystérieuse, un appel de la route, un parcours initiatique, une odyssée intemporelle à travers la rue, la soif, l’ivresse, le désert, les étoiles, le cosmos et l’univers.
Capture d’écran 2016-12-07 à 17.33.06-01_resultat

Capture d’écran 2016-12-07 à 17.28.24-01_resultat

Capture d’écran 2016-12-07 à 17.27.41-01_resultat

MISE EN SCÈNE

Deux acteurs et un guitariste électrique se partagent la scène. Une danseuse annonce le début et la fin de la pièce. La guitare les accompagne tout du long. Quand l’un dit le texte, l’autre est au sol dans la pénombre et exécute des rituels particuliers, comme s’il était le double plus petit de celui qui parle. Tous ses gestes sont rétrécis, intérieurs, doux, fragiles. Celui qui joue s’adresse au public en texte parlé-chanté.

Des pans de papier, des lampions et des bougies ornent la scène. Sur ces pans sont écrits des passages du texte original, sous différentes formes (alphabet arabe, hébreux, chinois, lettrines gothiques, enfantines...). Au sol, des morceaux de papier déchirés sont disposés en mosaïque. Ils sont comme les chemins menant de l'un à l'autre des personnages... Comme les fins fils magiques et invisibles des liens que nous tissons sans cesse... Comme les Hommes et leur solitude... planètes isolées. Les fragments de texte séparés forment, réunis, la phrase sans point du grand livre de la vie. 

PUBLIC

J'ai trouvé le texte de vos récits de voyage digne de Céline et ce n'est pas peu dire s'agissant de l'un de mes auteurs favoris! Votre interprétation était très habitée et donc remarquable. Encore un grand merci!

Sophie Jean (spectatrice)

Bravo pour ton courage à respecter tes convictions et ton engagement à l’exprimer artistiquement !!! Bravo Mickaël ! Humblement, je suis fier de toi et heureux pour toi ! Sois le à ton tour et fais toi plaisir !!!
Arnaud (spectateur)
DISTRIBUTION
Une création originale de Mickaël Sabbah

Écriture et mise en scène : Mickaël Sabbah  
Comédiens : Thibault Pinson, Mickaël Sabbah
Musique : Benjamin Ramon
Danse : Aurélie Delarue
Décor : Santiago Ramon
 
Costumes : Audrey Butowski
Assistanat costume : Ursula Butowski
Lumière : Nicolas Priouzeau, Romuald Grégoire, Vincent Cochet
Communication : Eva Remoiville
Graphisme : Bastian Souyri

MKS texte I a été présenté quinze fois en 2003 :
Funamsonbul de Ris Orangis (94) / Piscine de Sèvres (92) / Interclub 17 (Paris XVII) / Poterne des Peupliers (Paris XIII) et l’Escale (Sèvres, 92).

1/22

Galerie de photos du spectacle.

© 2020 par Mickael Sabbah.