KANTÏK OPERA II

Une création originale de Mickaël Sabbah
Saison 2002-2003
« Que l’Homme surmonte la colère par l’Amour » (Boudha)

Sur scène se retrouvent trois personnages principaux : le Roi Salomon, le Berger et la Sulamite, accompagnés par un choeur. 

KANTIK OPÉRA II s'applique à mettre en tension l'opposition entre le pouvoir, symbolisé par le Roi Salomon, et la liberté, incarnée par le Berger. Au coeur de cette opposition, la Sulamite apporte une réflexion sur la condition féminine. 

Capture d’écran 2017-01-19 à 14.01.37-01_resultat

Inspiré par les expériences du Kantïk Opéra I, le Kantïk Opéra II est avant tout un travail d’écriture en solitaire qui s’attache à donner une interprétation contemporaine du Cantique des cantiques.

Synopsis
 
L’intrigue s’articule autour de trois personnages : le Roi Salomon, le Berger, et la Sulamite. Le chœur les accompagne et interprète tour à tour les Femmes du harem, les Hommes de la cité, les Frères de la Sulamite et le Sage. Cette création repose sur une opposition entre le Roi Salomon, symbole de pouvoir et le Berger, symbole de liberté. La Sulamite, au milieu de ces deux hommes, raconte la condition féminine.
Capture d’écran 2017-01-19 à 16.24.01-01_resultat

Jeune et belle paysanne, la Sulamite aime le Berger. Ses frères, jaloux de cette idylle, la vendent au Roi Salomon qui la met dans son sérail et l'oblige à la prostitution. Malgré son corps souillé, elle continue de croire en son amour et mène les femmes du harem à la rébellion. Le Berger enlève la Sulamite et la ramène dans son village natal. 
Le Roi part à leur poursuite avec son armée afin de tuer son rival et de marier sa promise. La Sulamite supplie son amant de s’enfuir loin de la Cité et  « des hommes esclaves de leur propre connerie ».
Le jeu
 
La mise en scène est simple et brute, sans artifice. Les acteurs sont sur scène de l’entrée à la sortie des spectateurs. À chaque changement de tableau ils se mettent au sol, à genoux, dans le noir.
Incantatoire, le jeu vise à mettre le public en contact direct avec les mythes, la féerie de l’existence et sa monstruosité. Le chœur reprend en écho, chante, chuchote les textes des personnages centraux. Le piano électrique accompagne chaque instant de la pièce. La harpe ponctue les tableaux. Au fur et à mesure des représentations le spectacle évolue vers l’opéra moderne.
Capture d’écran 2017-01-19 à 14.01.58-01_resultat

Capture d’écran 2017-01-19 à 16.24.10-01_resultat

Capture d’écran 2017-01-19 à 16.24.22-01_resultat

DISTRIBUTION
Une création originale de Mickaël Sabbah

Écriture et mise en scène : Mickaël Sabbah  
Comédiens : Sophie Néhama (la Sulamite), 
Mathilde Buisson, Ava Hervié, Cécile Garnier (les Femmes du harem, les Hommes de la cité, les Frères de la Sulamite et le Sage),
Thibault Pinson (le Berger), Mickaël Sabbah (le Roi Salomon).
Musique : Ophélia Imbert (harpe),
Cédric Broutin (piano électrique)
Costumes : Audrey Butowski
Assistanat costume : Ursula Butowski
Lumière : Nicolas Junker
Graphisme : Bastian Souyri

Le Kantïk Opéra II a été présenté quinze fois en 2002 :Ancien tribunal du Vigan (30) / Théâtre de l’Albarède à Ganges (34) / Amphi B Censier Sorbonne Nouvelle Paris III / Théâtre des Grésilles (Dijon) / Bistrot de la Scène - Festival Un temps pour les Anges (Dijon) / Chat Noir Café (Paris XI).

© 2020 par Mickael Sabbah.